André BERTAULD

09/01/2019
André Bertauld est suivi par le SAMETH, agriculteur et "Géo Trouvetou" par obligation pour compenser son handicap !

André BERTAULD,  agriculteur et « Géo Trouvetou » par obligation pour compenser son handicap !

André BERTAULT aime par-dessus tout son métier d’agriculteur, les animaux, la campagne et son grand air, malgré un administratif de plus en plus pesant. Une vie qu’il a choisi avec son épouse en tout état de cause après avoir suivi l’exemple de ses parents et grands parents. A 52 ans, il mise maintenant sur la relève grâce à une de ses filles  qui est  d’ores et déjà tentée pour  reprendre la ferme familiale du coté de Chantenay Villedieu.

Ce propriétaire de 130 hectares de terre a axé sa production autour de son cheptel composé d’une  bonne centaine d’animaux dont une  cinquantaine de vaches laitières. Il  a  aussi fait le choix de consacrer  70 hectares de ses terres pour nourrir tout son troupeau. Entre les traites matin et soir, les vêlages, les cultures à gérer, l’entretien des locaux, les intempéries et les impondérables, force est de constater que la vie à la ferme n’est pas toujours un long fleuve tranquille.

Il aurait pu  continuer ainsi jusqu’à la retraite mais la vie et surtout le handicap  en ont décidé autrement. Voilà 2 ans, il se retrouve bloqué du dos avec de  violentes douleurs lombalgiques et sur  tout  le long de sa  jambe gauche. Des retards de diagnostics et de traitements ont hélas entrainé des complications très probablement irréversibles. Deux  opérations de micro chirurgie par un grand chirurgien de Bordeaux n’ont pas suffi pour l’aider à récupérer toutes ses capacités, ni d’ailleurs les séances de kiné, de marche et de piscine.

Pourtant,  notre agriculteur reste positif : «  la douleur était beaucoup plus supportable puisqu’elle a baissé de 80 à 90 %  mais  je n’ai récupéré physiquement et en autonomie que de 40 à 60 %. Même encore maintenant, je ne peux pas rester assis ni debout  très longtemps malgré le port d’une ceinture. Dormir aussi  est compliqué. Les tractions et les ports de charge me sont déconseillés ou me rappellent  vite à l’ordre.  C’est quand je marche  que je suis le mieux».  En attendant une troisième opération qui n’est pas exclue, André reste philosophe en vivant au jour le jour. Il s’est adapté bon gré mal gré. A mi temps thérapeutique et avec l’aide de son épouse et  d’un tiers, sa vie s’est organisée.  Pour optimiser  et améliorer ses conditions de travail,  ce « Géo Trouvetou » dans l’âme,  à force d’observation et de réflexion,  s’est mis  à inventer et à créer  des objets  ou des techniques pour l’aider à mieux gérer ses gestes et postures. « Je suis conscient qu’il faudra que je repousse toujours mes limite d’inventeur, mais bizarrement il arrive de plus en plus souvent que l’on vienne me voir pour savoir comment j’ai créé tel ou tel système.  Je planche actuellement sur un en particulier  afin que le siège de mon ancien tracteur pivote pour préserver ma jambe gauche ». En parallèle,  notre agriculteur  est accompagné par une conseillère du service maintien de CAP  EMPLOI 72 afin de mettre en place d’autres aménagements et être aidé financièrement  pour compenser son handicap. 

André Bertauld 3 André Bertauld  est un inventeur par nature, il aime innover et se sert de ses idées pour compenser ce qu'il ne peut plus faire !.

 

Analytics