Dimitri DUFOUGERAY

19/09/2018
Aprés un grave accident de voiture, le SAMETH 72 a mis en place des solutions pour Dimitri DUFOUGERAY

Mission accomplie pour le SAMETH !

Conseillère Maintien dans l’Emploi à Cap Emploi Sameth 72, Pauline BOUSSION  a rencontré Dimitri DUFOUGERAY en juin 2017 après avoir été contactée par la Médecine du Travail. Ce dernier était alors en arrêt de travail depuis le 22 juin 2016, date où il a été victime d’un accident de trajet avec sa voiture. Entre opérations, suivis et rééducations au centre Gallouedec, le jeune homme âgé maintenant de 31 ans garde malgré tout des séquelles importantes notamment au niveau des cervicales.  Depuis, il éprouve toujours des difficultés à tourner la tête, il ressent aussi régulièrement des douleurs et des migraines importantes ainsi que des fourmillements dans le bras gauche.

Le parcours vers le chemin de l’autonomie en l’occurrence vers la reprise de son activité professionnelle comme conseiller clientèle agricole au Crédit Mutuel  lui a semblé long. C’est le temps qu’il a fallu pour se reconstruire et pour identifier les aménagements de poste nécessaires à sa reprise. Les résultats se sont au final, avérés payants. Force est de constater que rien ne se serait fait sans la volonté et l’union des  différents partenaires : médecin du travail, généraliste, chirurgien, employeur, ergothérapeute, du Sameth et les aides financières  via l’AGEFIPH.

D’après  Dimitri DUFOUGERAY : « j’avais l’envie et la volonté de retravailler, à l’époque de l’accident je venais aussi d’être papa d’une petite fille. J’ai pu reprendre à 50%  dés le mois de novembre 2017. Pauline BOUSSION  m’a beaucoup aidé et motivé. Grâce à elle, la reprise de mon travail a pu être anticipée. A l’époque de mon accident je travaillais sur l’agence de Montfort Le Gesnois  alors que j’habitais à Aubigné Racan.  En accord avec Isabelle  BETTON la Gestionnaire des Ressources Humaines Départementale du Crédit Mutuel  et de mon actuelle responsable de site Marie Josée BARANGER, j’ai  repris mes activités professionnelles sur le site de Château du Loir afin de me rapprocher de mon domicile. On m’a aussi accordé des facilités pour des aménagements de poste afin de limiter les mouvements (fauteuil ergonomique avec accoudoirs, souris et clavier adaptés, bras écran, casque micro) ainsi qu’une mallette de transport spécifique car je vais toujours en clientèle. Par ailleurs, l’entreprise a pu organiser une reprise en télétravail de chez moi à raison d’une matinée par semaine grâce à un ordinateur portable ».

Dans l’attente d’une prochaine visite à la Sécurité Sociale et de pouvoir être suivi par le centre Anti Douleur, le jeune homme aimerait bien par la suite pouvoir augmenter son temps de travail de 5 à 10% (il est actuellement de 70%). A voir cependant si cela est possible en fonction de sa résistance physique et  sous réserve de l’avis des spécialistes.

 

Dimitri Dufouqueray

 

 

 Pour ces aménagements spécifiques, Les aides de l’AGEFIPH  s’élèvent à 77%. A noter aussi qu’une somme forfaitaire à été allouée pour l’aménagement du véhicule personnel ainsi que  pour les trajets domicile/ travail en taxi lors des  deux premiers mois de sa reprise d’activité.

 

Analytics